Créator #6753-2 : le tow truck

Après avoir passé en revue le deuxième modèle alternatif du set #6753 ici, je continue ma « rétro-analyse » de ce dernier en vous présentant le premier modèle alternatif, qui est un camion dépanneuse :

Ce modèle alternatif est composé…d’un camion, bien évidemment, mais aussi d’un petite voiture à dépanner.

Jetons tout d’abord un rapide coup d’œil à cette voiture :

C’est une voiture tout simple, à l’échelle des #6743, #4939 et autre #5867. Une voiture sans prétention, quoi. J’avoue que je m’attendais tout de même à une agréable surprise avant de la monter, mais finalement elle n’a rien d’extraordinaire.

Il y a pourtant des finitions pas trop mauvaises au vu de l’échelle, notamment au niveau du capot qui comporte des reliefs intéressants, des phares et des pare-chocs en snot, avec des pièces intéressantes utilisées de façon ingénieuse; En fait, les faces avant, arrière et le dessus de la voiture sont très bien travaillées. Mais la pauvreté des flancs nuit totalement l’esthétique générale de cette dernière : ils sont tout droits, constitués de briques empilées, ce qui donne à la voiture un aspect de brique sur roulettes, et une impression de rigidité absolue : on se rend vite compte que ce n’est qu’un accessoire pour le modèle, et rien d’autre. A l’intérieur, le mini habitacle est tout de même aménagé avec un petit volant, un levier de vitesses et des sièges totalement incongrus par rapport à la couleur de la voiture, car ils sont…oranges ! (recyclage de pièce oblige)

Par contre, la jouabilité est excellente car la densité de cette voiture va permettre aux plus jeunes de lui procurer assez d’inertie pour l’envoyer à l’autre bout de la pièce, voire de la maison :D

Venons en au camion, maintenant :

Avec ses 36cm de longueur totalement replié, il parait moins gros que sur la boite, mais reste tout de même d’une taille raisonnablement grande.

Ses fonctions sont relativement originales pour un créator, ce que je trouve très intéressant, moi qui est un grand amateur de modèle de la gamme technic.

Commençons par le design  : ce gros truck américain est très bien réussi dans l’ensemble, avec ses formes bien carrées et ses détails très réalistes.

A l’avant, le gros pare-choc en snot et la calandre blanche surmontée de grilles argentées lui donnent un air imposant. J’aime particulièrement la façon dont les phares avant sont disposés, avec une place qui traverse le capot moteur. Ce dernier est bien carré comme cela se fait de moins en moins sur les vrais trucks, j’adore ! :) Les garde-boues conservent cette impression polygonale, et je trouve que leur forme donne du dynamisme à la ligne générale du camion. On regrettera l’absence d’une direction, qui est pourtant présente sur le modèle original.

La « tuyauterie » est très bien faite, on notera une utilisation très astucieuse de pièces actuelles comme des moyennes jantes et des toutes petites jantes pour modéliser les filtres à air et les réservoirs. Avec les briques rondes utilisées comme pots d’échappement, on obtient une bonne homogénéité entre tous ces éléments, tout en gardant des reliefs intéressants. On notera les marchepieds incrustés dans les réservoirs de part et d’autre de l’engin, qui sont de toute beauté.

Il y a de gros rétroviseurs bien solides qui ne tombent pas tout seuls, ce qui est apréciable; Les portières s’ouvrent pour dévoiler l’habitacle, constitués de sièges gris à dossier lisse, un tableau de bord/volant et levier de vitesses et un « truc » qui pend du plafond (une CB?)

Pour le toit de la cabine, on remarquera que cette fois-ci, la « casquette » du pare-brise n’est pas démesurément grande, comme TLC avait l’habitude de faire sur ses camions :) ON a toute une batterie de projecteurs, de magnifiques gyrophares oranges, et cette fameuse bande noire longitudinale qui donne son style au camion :

Passons maintenant à l’arrière du camion, qui va nous révéler ses fameuses fonctions :

D’abord pour le design, il faut avouer que l’arrière est assez brouillon, avec à la fois des formes subtiles et recherchées mais aussi des finitions grossières, ou alors sans trop d’homogénéité : c’est le cas notamment sur les flancs, avec à la fois des mélanges de couleurs pas très subtils, une poutre technic non habillée et des studs qui sortent de nulle part. Mais on n’en tient pas rigueur, car ce n’est rien comparé aux énormes molettes rouges sur le coté gauche :

Une belle faute de goût, n’est-ce pas? :)

Pour finir sur le design, voici une petite photo de l’arrière avec le pare-choc qui est sans prétention, mais donne à la fois une impression de finition/épurage qui me plait bien : j’adore les grosses grilles utilisées !

Passons donc maintenant aux fonctions de l’arrière :

Il y en a 4, qui sont plus ou moins manuelles les unes que les autres :

Tout d’abord il y a la plateforme derrière qui se replie manuellement. Elle permet de poser les roues avant du véhicule à dépanner, et est construite d’une simplicité efficace.

ensuite il y a la flèche qui peut se lever ou se baisser manuellement et tient avec un système de crans : il y en a 3 en tout, mais 4 positions se démarquent tout de même : ces crans sont un moyen élégant et efficace de recycler les petites slopes avec grilles :

Dans la position « non conventionnelle », la flèches est plaquée sur le châssis du camion, et au bout de tout les crans, la flèche est à 45° environ par rapport au sol :

Ensuite viennent des fonctions moins manuelles et plus intéressantes :

Le treuil s’actionne par la molette la plus en avant , qui agit directement sur l’axe de la bobine : rien de plus simple !! :)
L’anti-déroulage est assuré par un classique cliquet.
La dernière fonction, et non la moindre, est le télescopage de la flèche, avec une molette directement sur cette dernière, qui fait tourner une 16t qui s’engraine sur les crémaillères. Il y a un cliquet d’anti-retour qui est inutile car il y a déjà beaucoup de friction sur l’axe de la molette. Le télescopage est de 7 tenons d’amplitude.

Quand le bras rentre, il dépasse de l’autre coté, c’est à dire au centre et en dessous du camion : du coup, avec l’amplitude que ça prend lors du levage/abaissement de la flèche, il a fallu laisser un trou béant au milieu du camion : ça devient un grand classique sur ce genre de set, malheureusement :/

Coucou c'est moi !

Un autre trou derrière au passage, entre les deux essieux :

Et voici une petite photo du dessous dans son ensemble : le châssis est très simple, mais très rigide :

Niveau jouabilité, on regrette à nouveau qu’il n’y aie pas de direction, et de plus comme la plateforme ne pivote pas, cela donne un coté très rigide au convoi, ce qui est assez désagréable car c’est impossible de le faire tourner, même en trichant avec l’adhérence des pneux.

Par contre, l’amarrage de la voiture est assez agréable à jouer car on peut bidouiller toutes les fonctions simultanément, et que la voiture a des accroches pour le crochet sur son pare-choc (petit détail qui est bien pratique).

Pour conclure, je reste tout de même sur une impression positive sur ce modèle (il faut l’avouer, j’aime bien les trucks :) ) car les fonctions sont originales et intéressantes, et malgré des petits défauts de design sur la moitié arrière, la moitié avant a un look ravageur !!

Le camion benne #8292-2

Je consacre une petite review pour présenter le modèle alternatif du camion à nacelle #8292.

Vous trouverez le review complète du modèle principal ici (merci à Anio):

http://www.setechnic.com/review-lego-technic-8292.html

J’ai acheté ce set car le modèle alternatif me plaisait bien sur le papier ( le modèle principal me plaisait aussi, mais je trouve que l’arrière est trop vide, mal exploité).

Et ben, en fait, de fût une grosse déception quand je l’ai monté, car encore une fois, TLG s’est moqué de nous en prenant une photo de son meilleur profil, mais à la fois de son seul bon profil.

Certes, c’est un modèle alternatif, mais la benne, élément principal qui le différencie du modèle original, est faite de toutes les poutres studless de toute les couleurs qui trainaient, avec un semblant de shéma de couleurs : le résultat est assez abominable, car il y a un manque total d’intégrité par rapport à la cabine. De plus, la grosse tile grise foncée qui sert de fond à la benne n’est pas assez grande pour couvrir le fond, ce qui renforce l’aspect « bricolage » :/

On voit donc bien que le designer était à court de pièces pour faire la benne; C’est vrai qu’en reprenant la même cabine et la même structure de châssis que le modèle principal, il faut faire avec seulement avec les poutres de la nacelle. On met donc ça sur le compte du modèle alternatif.

Pour ce qui est de la mécanique, elle pêche beaucoup. Il y a seulement une fonction, en plus de la direction. La direction est d’ailleurs plus dure que sur le modèle principal car le pivot est inversé. Elle est même assez dure :/

L’unique fonction « originale », c’est le basculement de la benne motorisé. En soi, il fonctionne très bien, rien à redire dessus. Il se fait notamment à l’aide d’une vis sans fin. Mais le fait qu’il n’y aie qu’une seule fonction motorisée décomplexifie énormément la mécanique : La boite de transfert est tout simplement bazardée, et le châssis devient vide. C’est très regrettable quand on compare à la mécanique du modèle principal.

La mécanique du châssis

Dernier point au niveau de la mécanique, c’est que le débattement du basculement de la benne est assez court ( du moins en terme de temps ), ce qui fait que le mécanisme arrive vite en bout de course, et l’absence de switch rend difficile la mise hors tension du moteur. Il en résulte que le cluch passe pas mal de temps débrayé, ce qui ne le ménage pas : avec un fonctionnement comme cela, il est destiné à s’user extrêmement vite. Sur un modèle avec boite de transfert ( comme le modèle principal ), on peut débrayer la transmission au niveau du driving ring, ce qui permet de ménager le clutch.

Voila ce que j’avais à dire au sujet de la mécanique.

Pour conclure, je suis assez déçu du modèle alternatif de ce set car il est vraiment moins bien en vrai que sur le papier :/ Heureusement que le modèle principal est bien conçu ^^ Bon, après, il faut se retrousser les manches pour mosser avec afin de faire quelque chose de satisfaisant. Je ne crois pas avoir vu de « one set MOC » tiré du 8292. C’est peut-être le moment d’essayer ^^

En tout cas, l’inventaire est assez sympathique, cela permet de faire rentrer quelques poutres et engrenages avec une « distribution » homogène, ainsi qu’un peu de power fonction.

La suite et fin en photos :